Se protéger du stress : une priorité absolue!

Se protéger du stress : une priorité absolue!

Comprendre les mécanismes du stress pour s’en protéger devient indispensable dans le monde actuel.

Évidemment, on entend souvent de la part des dirigeants que le « stress est positif et qu’il permet de tirer la performance vers le haut » certes, le stress positif existe mais il y a des limites.

Le monde a évolué et surtout, le stress est maintenant dans notre vie, partout…
Dans nos relations quotidiennes, avec nos voisins, notre patron, nos collègues, même nos enfants le subissent de plus en plus jeunes à l’école.
Le stress gagne du terrain et pas seulement le « bon stress » mais plutôt le stress inutile, permanent, insidieux, toxique qu’il faut savoir reconnaître pour le dompter.
En effet, dans le monde du travail, le mot d’ordre est « il faut faire plus avec moins».
Même le Lean management longtemps confiné à l’industrie a maintenant investi le tertiaire.
Pourquoi plus de stress aujourd’hui ?
Trier rapidement les nombreuses informations qui nous arrivent et les traiter dans un temps record ! S’adapter aux nombreux interlocuteurs, voire aux différentes cultures qui cohabitent dans l’entreprise, constater qu’il n’y a plus de plan de carrière, faire face au management de projet, transversal, évoluer et trouver sa place dans des organisations matricielles devient un véritable challenge pour les collaborateurs.

Le temps du management seulement hiérarchique avec des consignes claires qui viennent d’en haut est définitivement révolu sauf peut être au sein de l’armée ou dans certaines administrations.

Enfin, comment rester connecté au monde qui nous entoure sans tomber dans le pessimisme ambiant abreuvé par l’avalanche de mauvaises nouvelles : catastrophes naturelles, terrorisme, crise migratoire, crises économiques successives, diminution du pouvoir d’achat et préserver intacte son moral, son énergie et sa capacité d’empathie.

Ma conviction est qu’il est important de ne pas subir et de prendre sa vie en main !

Connaître ses ressources personnelles face au stress, savoir gérer les conflits, comprendre son fonctionnement pour mettre en place de véritables stratégies devient indispensable pour survivre ou simplement pour vivre pleinement sa vie professionnelle.
Un apprentissage qui doit être enseigné le plus tôt possible au risque sinon d’avoir un jour plus de malades dans l’entreprise que de gens qui y travaillent, il y a urgence !

Comment fonctionne le réseau PROINSEC ?

Une entreprise en fort développement doit s’assurer de ne pas y perdre son âme ! Le réseau PROINSEC se densifie en France ainsi qu’à l’étranger et de nombreuses réflexions y sont menées. Le but : continuer sa croissance tout en veillant à conserver son dynamisme, sa réactivité ainsi que la qualité de ses services. C’est pourquoi, chez PROINSEC, chaque domaine de spécialité est supervisé en interne par un référent.

Pour mener au mieux son développement, PROINSEC a choisi d’aborder chaque domaine en interne. Pour cela, un référent, particulièrement reconnu dans sa spécialité, est choisi. Son rôle : centraliser les actions de chacun tout en veillant au respect de la charte qualité. Cette personne devient alors un interlocuteur direct et efficace, favorisant la circulation d’informations tous azimuts. Les responsables d’agences, les formateurs, les experts en prévention ou en cyber sécurité peuvent alors compter dessus pour trouver rapidement l’information qu’ils recherchent ou simplement, pour coordonner leurs actions.

Ainsi, Baptiste Logeais, responsable de l’agence de La Rochelle (17), est référent sur la partie service de sécurité incendie et d’assistance à personnes (SSIAP). Toute question concernant ce domaine doit lui être posée. Quant à Steve Gourlaouen, le responsable de la formation, il est la colonne vertébrale de la société. Véritable lien entre les dirigeants et les formateurs, il s’assure que le message passé aux apprenants correspond bien aux standards PROINSEC. Il permet ainsi de garantir la qualité de service et l’uniformité de l’offre chères à la société. D’autre part, sa grande disponibilité offre à ses clients un interlocuteur de choix capable de répondre à leurs demandes.

Quant à la conception des formations, PROINSEC a confié cette partie à Guillaume Gibot. Gérant de l’agence de Lille (59) et ingénieur « formation sécurité et prévention », Guillaume modèle les contenus pédagogiques afin de proposer des formations toujours plus aboutis et efficaces dans un seul but : sensibiliser au mieux pour prévenir efficacement les risques.

Des compétences diverses et des interlocuteurs uniques.

Chaque domaine à son référent. Cette organisation garantit une personne hautement qualifiée pour chaque spécialité. «Nous sommes partis d’un constant simple: il est impossible pour une personne d’être excellente partout », explique Stéphane Legrand, co-gérant et fondateur de PROINSEC. « Il est néanmoins possible, et surtout préférable, de concentrer le faisceau sur un domaine bien précis ». Chaque référent est donc le spécialiste dans son secteur d’activité : 

  • Cyber sécurité
  • Sureté maritime
  • Risque électrique
  • Conseil et accompagnement en prévention
  • Courtage
  • Sécurité incendie
  • CACES
  • Document unique
  • Journées ou semaines de la sécurité
  • etc

« Nous avons un impératif : conserver l’âme de la société tout en assumant un développement rapide. Il n’est pas question de sacrifier les valeurs du réseau sur l’hotel d’une expansion trop rapide et non maitrisée, insiste Stéphane Legrand. Nos référents sont aussi des animateurs capables d’analyser les situations pour les faire évoluer. Nous n’externalisons pas chez PROINSEC ! Et pour cela, nous sommes en permanence à la recherche de personnes pouvant amener des compétences complémentaires et contribuer à l’élargissement de notre réseau ». Un réseau qui ne cesse de croitre mais qui n’est pas près de vendre son âme. Alors tous les candidats sont les bienvenus, surtout ceux qui pensent pouvoir apporter leur pierre à l’édifice !

L’andragogie : l’autre nom de la formation pour adulte.

L’andragogie c’est quoi ? Espérons que tous les acteurs de la formation pour adulte puissent répondre ! Car, sous ce terme, un peu obscur pour certains ou totalement inconnu pour d’autres, se cachent les secrets d’un apprentissage efficace. Des secrets qui doivent absolument être dévoilés !

Les méthodes de formation pour adultes ont longtemps été semblables à celles utilisées pour les enfants. Cependant, de nombreux spécialistes et chercheurs s’accordent à penser aujourd’hui que c’est une erreur. L’évolution de notre société n’est sans doute pas étrangère à ce changement de paradigme. Il est effectivement entendu aujourd’hui que la formation peut, et surtout doit, nous accompagner tout au long de notre vie, pas uniquement professionnelle d’ailleurs. Pour autant, ce constat est relativement récent et la prise de conscience n’est pas encore totale. Certains persistent, par ignorance ou par paresse sans doute, à utiliser la pédagogie dans la formation pour adulte. Au mieux en l’adaptant, au pire en s’adressant à des adultes qu’ils infantilisent. Pourtant,  le terme « andragogie » désigne aujourd’hui cette science de la formation pour adulte. Cette différence sémantique entre pédagogie et andragogie doit être prise au sérieux.

Le coup de gueule de Stéphane Legrand

« il est impossible de s’adresser à des adultes comme nous le ferions à des enfants. Le message ne peut pas passer, insiste Stéphane Legrand, fondateur de PROINSEC. Un adulte n’apprend rien s’il n’en perçoit pas l’utilité. C’est la résistance de l’apprenant le principal obstacle à l’apprentissage chez l’adulte. Il ne souhaite pas être jugé ! Il veut au contraire que son expérience soit valorisée et mise à profit au sein du groupe. Le formateur doit replacer l’apprenant au centre de la formation. Le rôle d’acteur de sa formation est primordial ! L’implication des stagiaires est une des clés de l’assimilation des connaissances. L’andragogie c’est ça, martèle celui qui a fait de ce thème le sujet d’un de ses mémoires. A ce titre, les outils numériques et digitaux que nous utilisons dans nos formations vont tous dans ce sens. Nos murs d’enseignement tactiles, nos tablettes numériques et nos réseaux interactifs concourent tous à une motivation, une interaction et une implication accrue des stagiaires. Et l’ensemble de notre matériel est à l’avenant ! En secourisme par exemple, chaque stagiaire peut pratiquer grâce à des outils de qualités et en nombre suffisant. Tout chez PROINSEC est tourné vers une andragogie efficace! » Après de nombreuses années à tenter de faire évoluer la formation chez les sapeurs-pompiers de Paris, c’est aujourd’hui dans sa propre structure qu’il met en application son idéal de formation. Et ces principes, il les érige en véritables piliers de sa société :

  1. L’adulte doit être motivé pour apprendre
  2. Il doit être actif
  3. Il doit être confronté à des situations proche de la réalité
  4. L’ambiance doit être détendu mais sérieuse
  5. L’adulte n’apprend que s’il en comprend l’intérêt
  6. Le formateur doit être attentif au vécu de l’apprenant et le valoriser
  7. Les adultes n’aiment pas être jugés mais guidés

Chaque formateur du réseau PROINSEC passe entre ses mains expertes (ne vous laissez pas impressionner par l’image) avant qu’il ne le déclare apte à enseigner sous la bannière PROINSEC.  Quant a l’ingénieur de la formation du réseau PROINSEC, Guillaume Gibot, Stéphane Legrand l’a lui même choisi ! Autant dire que sur ce point, ils s’entendent à merveille ces deux là !

Pour autant, même si la différence entre enfants et adultes est aujourd’hui très marquée dans la domaine de l’apprentissage, elle tend à s’atténuer. Les recherches consacrées à la formation pour adultes remettent en question les méthodes employées pour les plus jeunes. Toujours est-il que l’andragogie n’a pas fini de faire parler d’elle, et Stéphane Legrand non plus !

PROINSEC, la formation par le digital : https://www.youtube.com/watch?v=uxpzuesk7UQ

La prévention 2.0

Mur tactile, tablettes numériques pour chaque stagiaire et réseaux interactifs ! Venez découvrir nos formations 2.0 et redemandez-en, pour une pédagogie efficace et ludique.

Pour Proinsec, la formation aux risques professionnels est restée beaucoup trop traditionnelle. Il était grand temps de s’affranchir des trop célèbres, et souvent trop longs « PPT ». Pour cela, nous avons imaginé et conçu des formations attrayantes, interactives et ludiques avec pour objectifs principaux : une diminution du nombre et de la gravité des accidents du travail.  Pour les atteindre, nous avons misé sur des outils innovants, qui ne demandaient pas mieux qu’à investir le monde de la formation. Un partenariat avec une Start-up Suisse nous permet aujourd’hui de proposer un contenu cohérent, sous une forme tout à fait nouvelle et efficace. En effet, des vidéosprojecteurs rendant l’image projetée tactile, des tablettes à disposition de chaque stagiaire et le tout en réseau, offrent une multitude de possibilités pédagogiques.

Chacun a, dès lors, la possibilité d’écrire, de souligner ou d’entourer les documents directement sur le mur ou sur son écran et de les faire circuler.  Prenons un exemple concret : une image représentant une situation de travail est projetée. Un à un, les stagiaires se lèvent pour identifier et entourer les risques présents sur la photo à l’aide d’un stylet. L’image, ainsi annotée, est ensuite envoyée vers chaque tablette par un simple glissé vers un bord de l’écran. Autre exemple : un plan d’évacuation est envoyé aux stagiaires avec comme consigne de tracer l’action des guides et serre-files. Les plans ainsi renseignés sont ensuite renvoyés vers l’écran principal grâce auquel ils pourront être collégialement étudiés et corrigés. Les bénéfices sont nombreux ! Terminé les pieds qui traînent pour se rendre aux formations. L’ambiance est meilleure, le message de prévention passe mieux et le lien social dans l’entreprise est consolidé. Tout le monde est satisfait, du responsable au collaborateur, en passant par le chargé de formation et le responsable sécurité. Alors, n’attendez plus et la formation ne sera jamais plus une contrainte !