En quoi une culture prévention diffère de l’objectif sécurité ?

Beaucoup d’entreprises parlent de la mise en place d’une culture sécurité, d’une culture prévention ou encore d’une culture 0 accidents. Leur direction pourrait tout aussi bien parler de l’objectif 0 accidents. Alors en quoi est-ce différent ?

Ce qui m’amène à la question suivante : Qu’est-ce qu’une culture ?

Peu importe le domaine d’application, les définitions évoquent toutes la notion d’un ensemble de valeurs, de comportements, de rituels. Ce qui est indéniable c’est qu’une culture ça ne se fabrique pas. C’est le résultat des valeurs de l’entreprise et des expériences vécues.

On parle également beaucoup de culture d’entreprise. Il est évident qu’il n’est pas souhaitable  d’obtenir une culture d’entreprise et à côté, une culture prévention. La réelle problématique est donc pour l’entreprise d’intégrer la sécurité à la culture d’entreprise déjà en place.

Alors dans ce cas ; qu’est-ce qu’une culture d’entreprise? J’ai trouvé une définition intéressante qui place cette notion comme une partie intégrante de l’entreprise, générant des valeurs, et fabriquant des sentiments et des ressentis.

Le lien avec la sécurité est à ce niveau. Réduire le risque passe par la mise en place de procédures et organisations adaptées, mais passe également par le respect de cette organisation. Ce respect est obligatoirement engendré par l’évaluation que l’individu se fait du risque. Si nous évaluons la situation comme acceptable, je me passe des procédures et protections en place, si nous plaçons l’évaluation comme inacceptable, il est plus motivant de les mettre en application ou d’utiliser le matériel à disposition.

Hors cette évaluation du risque est bien une notion de ressenti très personnel. C’est en ça que la culture d’entreprise interagît avec les comportements. Si la culture d’entreprise génèrent des ressentis qui favorisent une évaluation cohérente des situations à risque rencontrées, alors cette même culture favorise les habitudes de travail qui réduisent l’exposition au risque des salariés.

Il est donc nécessaire à mon sens, de travailler dans un premier temps sur les valeurs générées par l’entreprise et sur la cohérence, entre la culture « affichée » et la culture « réelle » de l’entreprise, avant de s’attacher à mettre en place une culture sécurité.

Article rédigé par Marine GUILLAUME, Responsable de l’Agence PROINSEC Pays-de-la-Loire et consultante en management de la prévention. 

L’accessibilité des établissements recevant du public (ERP)

En France, de nombreuses lois sont mises en place depuis 2005 pour faire respecter l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Les établissements recevant du public (ERP) doivent être accessibles à tout le monde sans distinction. Les personnes avec tout type de handicap doivent pouvoir y accéder, circuler et recevoir les informations diffusées.

Quelles sont les nouvelles obligations mises en place ?

Les établissements Recevant du Public (ERP) sont soumis à de nouvelles réglementations depuis le décret 2017-431 publié au Journal Officiel le 28 mars 2017. En effet, ce décret impose la mise en place d’un registre public d’accessibilité dans les Établissements Recevant du Public.

Ce nouveau décret dit que tous les propriétaires et exploitants d’établissements recevant du public, qu’ils soient neufs ou installés dans un cadre bâti existant, sont tenus de mettre à disposition du public un registre public d’accessibilité.

Ce registre doit être consultable sur place sous format papier ou sous format digital via une tablette par exemple. La mise en ligne de ce registre peut également se faire sur le site internet de l’ERP.

Quel est le contenu de ce registre ?

Ce registre est un outil de communication entre les Établissements Recevant du Public et ses visiteurs. Son objectif est d’informer son public et notamment les personnes handicapées ou à mobilité réduite, sur les dispositions prises par l’établissement afin de permettre l’accès à tous.

Ce registre doit être simple et utile. Il doit contenir essentiellement des informations sur l’ensemble des prestations proposées par l’ERP, sur le degré d’accessibilité de l’ERP, sur la formation du personnel à l’accueil du public et sur les modalités de maintenance et d’utilisation des équipements d’accessibilité.

Le registre devra contenir de nombreuses pièces justificatives afin de prouver les actions mises en place et il devra être mis à jour régulièrement.

Que propose PROINSEC ? 

Aujourd’hui, il y a encore beaucoup d’entreprises qui n’ont pas encore mis en place le registre public d’accessibilité.

PROINSEC propose donc de vous accompagner dans la mise en place de ce registre. Nous définirons ensemble, dans un premier temps, les normes que vous devez respecter et les travaux à effectuer. Puis, dans un second temps, nous vous aiderons dans la rédaction du registre public d’accessibilité.

Afin de former votre personnel à l’accueil des personnes handicapées, nous vous proposons des formations ludiques et personnalisées.

La démarche PRAP

La démarche PRAP

L’activité physique est l’une des principales causes d’accidents de travail (entorses, luxations, déchirures musculaires…) et de maladies professionnelles (lombalgies, tendinites…).

Comment définir la démarche PRAP ?

La Prévention des Risques liés à l’Activité Physique consiste à réduire, voir à supprimer les activités physiques conduisant à des atteintes péri-articulaires de l’ensemble du corps, à aménager des situations de travail respectant la santé et le bien être des salariés, à utiliser des aides à la manutention et enfin de former à la gestuelle et à la posture.

Cette démarche répond à des exigences décrites dans différents décrets qui visent à respecter les valeurs essentielles et les bonnes pratiques en matière d’évaluation des risques et de management en santé et sécurité au travail.

Quels sont les salariés concernaient par la démarche PRAP ?

 De nombreux salariés sont concernés par la prévention des risques liés à l’activité physique. Ils peuvent être aussi bien dans le secteur de l’industrie, du bâtiment, du commerce, que de la petite enfance ou encore dans le sanitaire et social.

Ce sont tous les salariés qui ont dans leur métier une part importante d’activité ou de travail physique. Donc des salariés qui font de la manutention manuelle, du port de charges, des travaux avec des gestes répétitifs, des postures de travail prolongées, qui utilisent des engins ou des outils exposant à des chocs ou des vibrations…

Quelle est la différence avec le Geste et Posture ?

Le PRAP permet également de rendre les salariés autonomes dans l’analyse de leur poste mais aussi de les rendre force de proposition. Contrairement aux Gestes et Postures, l’action n’est pas focalisée sur le mouvement mais sur l’analyse des causes des potentielles blessures.

Quel engagement pour l’entreprise ? 

Pour réaliser une démarche PRAP qui fonctionne, l’employeur doit prendre en compte les propositions faites lors de la formation et en mettre quelques une en place afin d’encourager les salariés à être acteur de leur situation de travail. A noter que les actions proposées en formation ne sont pas toutes nécessairement onéreuses. Certaines sont de l’ordre de l’ajustement ou l’adaptation de l’outil actuel avec le matériel déjà présent.

Que propose PROINSEC ?

PROINSEC propose de vous accompagner dans la démarche de Prévention des Risques liés à l’Activité Physique (PRAP). Nous intervenons pour former les salariés d’une entreprise ou les établissements qui ne possèdent pas de formateur PRAP en interne.

Ces formations ont pour objectif de permettre aux salariés de participer à l’amélioration de leurs conditions de travail afin de réduire les risques d’accidents de travail ou de maladies professionnelles. Elles peuvent conduire le chef d’établissement à apporter des modifications organisationnelles, techniques ou humaines dans son entreprise pour suivre cette démarche de prévention.

A l’issue de cette formation, les salariés seront capables de connaître les risques de leur métier, d’analyser une situation de travail et de participer à la maîtrise des risques de leurs entreprises.


Quel est le rôle d’un Responsable Unique de Sécurité ?

Le risque incendie est imprévisible et peut causer de lourdes conséquences tant sur le plan humain que sur le plan matériel. Anticiper le risque est primordial pour les entreprises.

Pourquoi faut-il nommer un Responsable Unique de Sécurité (RUS) ?

On retrouve ce terme dans la réglementation du « Code de la Construction et de l’Habitation » (CCH). Des extraits du CCH sont incorporés dans le « Règlement de Sécurité contre l’Incendie relatif aux Etablissements Recevant du Public (ERP) ».

Lorsqu’un établissement recevant du public (ERP) est constitué de plusieurs exploitations (ex: centre commercial, administrations…), une direction unique doit être nommée. Cette direction unique est responsable auprès des autorités publiques des demandes d’autorisation et de l’observation des conditions de sécurité tant pour l’ensemble des exploitations que pour chacune d’entre elles (article R. 123-21).

Cependant, la réglementation ne précise pas les personnes qui peuvent prendre la  fonction de responsable unique de sécurité (RUS) ni leurs qualifications. Cela peut être un personnel d’une des exploitations ou bien une société extérieure.

Qu’est ce qu’un Responsable Unique de Sécurité (RUS) ?

Le Responsable Unique de Sécurité est la seule personne qui dirige et coordonne la direction unique. Cette personne doit assurer la sécurité de toutes les personnes accueillies.

Le Responsable Unique de Sécurité doit remplir trois missions d’ordre administratif, d’ordre informatif et de contrôle.

Que propose PROINSEC ?

PROINSEC propose d’assumer le rôle de Responsable Unique de Sécurité pour tous les établissements recevant du public disposant de plusieurs entités.

Nous vous apportons notre aide dans la remise à niveau de l’établissement : audit complet, élaboration, coordination et suivi des plans d’actions. Nous proposons également de vous conseiller dans votre choix de prestataires, de négocier les tarifs mais aussi d’analyser et de vérifier des documents de sécurité. Enfin, nous pouvons préparer et assister à la commission de sécurité et aux visites des bureaux de contrôle. Pour cela, nous vérifions les registres réglementaires, nous visitons le site au préalable, nous faisons une mise au point des actions (faites ; en cours ; à faire) et un compte rendu de préparation.

Comment supprimer le papier dans les entreprises ?

Nous avons changé nos habitudes de consommation aussi bien dans notre vie personnelle que professionnelle.

Pourquoi diminuer la consommation de papier dans les entreprises ?

Les objectifs actuels des entreprises sont de réduire leur consommation de papier pour limiter leurs coûts. Mais aussi de réduire leur impact environnemental.

L’ère du numérique est une cause de la diminution de la consommation de papier dans les entreprises. En effet, la digitalisation de ces dernières s’est accélérée depuis quelques années afin de répondre aux nouvelles attentes des clients et de l’environnement.

L’utilisation du numérique a complètement bouleversé les codes habituels et a considérablement diminuer l’utilisation du papier dans les entreprises.

Que propose PROINSEC ? 

Le papier est devenu presque inexistant chez PROINSEC. Nous utilisons les outils numériques pour toute notre organisation : administration, facturation, communication et formations. TOUT EST DIGITALISÉ !

Aujourd’hui, il est essentiel de former les salariés par le biais d’un contenu exhaustif et basé sur une approche ludique afin d’intéresser et de motiver les collaborateurs.

Pour nos formations sécurité, nous proposons à nos stagiaires d’utiliser les outils digitaux. La feuille d’émargement, le cours, les exercices sont affichés sur un mur tactile. Ces formations privilégient le travail collaboratif grâce à l’échange d’informations via les tablettes et le mur interactif.

Pourquoi faire appel à un intervenant en prévention des risques professionnels au sein de son entreprise ?

Que dit la loi ?

La prévention des risques professionnels est un impératif pour toutes les entreprises.

Souvent plus exposées à cause de leurs maîtrises des risques plus aléatoires, de leurs organisations, et de leurs moyens plus limités, les TPE et PME de moins de 50 salariés se retrouvent démunies pour répondre à l’obligation de moyens et de résultats de l’employeur en matière de prévention.

Depuis le 1er juillet 2012, le code du travail L.4644-1 a été modifié. Cette modification impose aux entreprises ayant un ou plusieurs salariés de nommer un référent santé et sécurité. Celui-ci est en charge des activités de prévention des risques professionnels. Ce rôle peut être proposé à un salarié. Il doit disposer des compétences correspondantes aux missions à remplir et donc être formé dans ce sens. Cet accompagnement a un coût et prend du temps.

La deuxième alternative pour le chef d’entreprise est d’externaliser et de confier ce rôle à des intervenants spécialisés.

Que propose PROINSEC ?

PROINSEC a mis au point une nouvelle offre de service et d’accompagnement proposant plusieurs solutions. Ces solutions nous permettent de proposer une réponse adaptée à chaque typologie d’entreprise (taille, moyens humains et financiers, compétences internes, etc…)

Tout d’abord, l’entreprise peut choisir de faire appel à des IPRP (Intervenant en Prévention des Risques Professionnels). PROINSEC dispose de plusieurs IPRP inscrit à la DIRECCT (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’emploi) qui permettent de pallier à un manque de moyens et de compétences en interne. Cette solution, simple et rapide reste raisonnable en matière de coût dû à la mutualisation de différentes solutions entre les entreprises.

PROINSEC propose également des formations par module de compétences ou en formation classique. Dans le cas où vous disposez d’un salarié ayant déjà certaines compétences et désireux d’occuper la fonction de référent santé et sécurité, PROINSEC pourra lui faire suivre les modules nécessaires et ainsi lui permettre une montée de compétences et une autonomie afin de devenir le référent.

Selon vos contraintes et les caractéristiques de votre société, PROINSEC et ces IPRP seront à vos côtés pour vous permettre d’atteindre vos objectifs.

Réduire les accidents de travail, améliorer le climat et le dialogue social au sein de l’entreprise, réduire le turn-over et attirer de nouveaux talents sont des choses que permettent notre approche en prévention des risques professionnels.

Avec nous, la prévention des risques devient un levier de développement et de rendement de l’entreprise et non une contrainte.

Recevoir le catalogue de formation complet

Recevoir le catalogue de formation complet

Vous allez bientôt recevoir le catalogue par e-mail

Recevoir le catalogue de formationincendie

Recevoir le catalogue de formationincendie

Vous allez bientôt recevoir le catalogue par e-mail

Recevoir le catalogue des prestations de conseil

Recevoir le catalogue des prestations de conseil

Vous allez bientôt recevoir le catalogue par e-mail

Recevoir le catalogue des ateliers de sécurité

Recevoir le catalogue des ateliers de sécurité

Vous allez bientôt recevoir le catalogue par e-mail

Recevoir le catalogue des applications métiers digitales

Recevoir le catalogue des applications métiers digitales

Vous allez bientôt recevoir le catalogue par e-mail

Recevoir le catalogue KATEO

Recevoir le catalogue KATEO

Vous allez bientôt recevoir le catalogue par e-mail